Prédateurs

le
Après une trilogie assez fabuleuse et prenante, après d’excellentes  » Arcanes du chaos  » quelle ne fut pas ma déception. Le style est convenu, Chattam a tendance à se complaire dans une horreur assez facile. Quelques rebondissements soignent les effets de surprise. Mais il manque ce qui fait d’un roman, un bon roman. L’étincelle ! J’aurais aimé aller plus loin dans ce qui fonde un personnage. Tant qu’à basculer dans l’abomination, le récit du point de vue du bourreau aurait été surprenant& Quelqu’un a fait le lien avec « Seven » ou le « Soldat Ryan » ? Il a eut raison. Dommage il ne reste qu’un énième roman policier, savamment markété. Trop à mon goût. Maxime Chattam devrait revenir davantage vers les lecteurs, vers l’écriture… ne pas trop céder aux tentations des agents voire d’Albin Michel
Publicités

Un commentaire Ajouter un commentaire

  1. damien dit :

    ah bah voilà on est d'accord à 100 % mais tu l'écris si beaucoup mieux (cf mon commentaire de gaia)

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s