Le livre de cuisine de la série noire

le

Voilà une bible qui peut fièrement trôner dans une cuisine. La série noire est entrée dans la mienne depuis une dizaine d’années.

Quelle idée subtile de la part d’Arlette Lauterbach et de Alain Raybaud d’avoir su mixer Polar et Cuisine pour en faire une véritable anthologie.Un cahier des charges parfaitement observé. En dehors de la taille de l’ouvrage, les codes de la série noire sont respectés.
Les ingrédients :
– des extraits « aromatiques » et  choisis de polars classiques prélevés sur certains grands auteurs de la collection
– des recettes retrouvées ou créées pour l’occasion
– un peu d’humour et un franc décalage
Au fil des pages, tout le monde se met à table.
La bouillabaisse de Jean-Claude Izzo est appétissante, l’osso bucco à la gremolata façon Jamie Harrison le Chili Con Carne James Lewis ou la crème catalane à la Picoulli, un must. Certes, je regrette à titre personnel de n’avoir jamais pu y voir une quelconque recette issue d’un San-Antonio (ce doit être dû à mon inclinaison à la ripaille), mais c’est toujours un agréable moment que de le feuilleter puis de sentir le fumet flotter au dessus des gamelles.
Un bémol cependant, la recherche d’une recette est un peu brouillonne.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s