LA TRISTESSE DU SAMOURAI

Hiver 1941. Espagne. Un quai de gare au petit matin. Une femme élégante, Isabel Mola, s’apprête à fuir avec son fils cadet en abandonnant son fils ainé. Les phalangistes sont là. L‘enfant rentrera seul chez son père cacique du Parti Franquiste, appâté par le sabre de samouraï de ses rêves qu’un homme vient de lui promettre. La famille Mola est toute puissante dans cette Espagne troublée.
Quarante ans plus tard, Maria Bengoechea, brillante avocate, a commis un meurtre. Alors qu’elle est en train de mourir, elle doit comparaître devant la justice. Quelques temps auparavant, elle a réussi à faire condamner un policier véreux. Elle  découvre qu’elle a été manipulée en raison d’une tragédie ancienne dont elle ignore tout. Quatre décennies de vengeance et de haine, deux familles, des générations marquées par la violence. Les enfants sont responsables des fautes commises par leurs aïeuls. La boîte de Pandore est ouverte, il s’agit de laver le péché originel.
Victor del Arbol signe un thriller psychologique et  historique. Il revisite l’histoire de l’Espagne franquiste dans une histoire touffue et totalement maitrisée.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s