LE MYSTERE FULCANELLI

Quel plaisir de revoir Ari Mackenzie, ancien flic des renseignements, Lola et, Krystov,
Embauché par une riche héritière pour prouver que son père a été assassiné et qu’on lui a volé un inestimable carnet qui serait de la main même de Fulcanelli, un alchimiste ayant vécu au siècle dernier. Ari Mackenzie va devoir enquêter dans les milieux ésotériques pour trouver l’identité du mystérieux alchimiste restée secrète depuis plus d’un siècle et par-delà
C’est dans un polar ésotérique, riche en détails historiques, qu’ Henri Loevenbruck  nous emmène dans une atmosphère remplis de manuscrits poussiéreux. La plume est belle. La fiction tournant autour de faits historiques, le travail de recherche est fourni. C’est ciselé. Mais… et oui, malheureusement il y a un mais, à trop vouloir donner de la matière, Henri a laissé s’enfuir ce qui retient le lecteur haletant. C’est dommage, ce qui aurait pu être un grand roman est un bon roman.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s