L’HOMME QUI A VU L’HOMME

Janvier 2009, la tempête Klaus s’est abattue sur le pays. Suite à la disparition d’un militant basque, Jokin Sasko, Iban Urtiz, jeune journaliste teigneux et motivé s’empare du sujet. ETA, GAL, Etats et si Sasko n’était pas un cas isolé. Eztia, sœur du militant lui ouvre les portes de cette guerre sale contre les militants basques de l’ETA. Iban Urtiz, un nom basque pour un homme élevé en Savoie. Un étranger soupçonné par les deux camps. Tueurs, barbouzes, raison d’Etat, enlèvements, tortures, mensonges, trahisons, la vie d’Iban bascule dans une guerre sans pitié qui ne dit pas son nom où l’état et ses représentants fleurent avec les limites de la loi, voire l’outrepasse.
L’homme Qui a Vu L’homme est le 1er ouvrage sur cette guerre sale, tue et ignorée du grand public. il est suivi de Au Fer Rouge. Marin Ledun y pose regard fort sur cette justice d’exception qui oublie l’homme au nom d’une cause supérieure sans sombrer dans le pathos.

Ce n’est pas un roman léger. Mais à travers une écriture sèche et sobre, un sens du dialogue admirable, une construction parfaite, Ledun, auteur engagé met en lumière les injustices à travers des personnages crédibles. C’est un thriller socio-politique remarquable.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s