AU FER ROUGE

Madrid, 11 mars 2004, dix bombes explosent dans des trains de banlieue. La future lieutenant Emma Lefebvre en sort vivante. 2014, alors que l’ETA et les États espagnols et français observent une trêve, la marée charrie Domingo Augusti, maillon d’un trafic de drogue entre l’Espagne et la France, enfermé dans une valise sur une plage des Landes et visiblement torturé. Le lieutenant Simon Garnier, est le 1er sur place. Le cadavre ne lui est pas inconnu… Garnier, flic corrompu fait partie de la cellule de police dirigée par le commandant Axel Meyer et doit faire équipe avec Emma devenue hantée par la question basque.

Prévenu par son supérieur, Meyer met les pieds dans un panier de crabes. Car si les militants ne sont plus véritablement actifs, l’argent qui coulait à flot pendant la lutte contre le terrorisme a habitué les flics corrompus, les barbouzes comme, Javier Cruz, officier de la Guardia Civil, truand et assassin sans scrupule, les  politiciens et les hommes d’affaire à trouver de nouvelles sources de financement comme le trafic de drogue. Et si on ajoute la mort d’un ouvrier d’un entrepôt de stockage de minerai radioactif de Bayonne et les revendications de son fils qui mobilise des activistes alors que ce terrain intéresse des sombres spéculateurs, la loi et de l’éthique se voient reléguées à l’arrière-plan. Les vieilles habitudes, l’impunité, la corruption alliée à l’ambition refont surface.

On retrouve dans Au Fer Rouge des personnages déjà vus dans L’Homme Qui a Vu L’homme comme Simon Garnier et Axel Meyer.

Ce thriller politique est vif. Les personnages, vivants et réalistes. Le style comme d’habitude chez Ledun est net, juste et efficace. C’est parfaitement écrit et construit. Avec ce petit plus de réalisme où chacun ne suit pas vraiment le rôle que la société lui a destiné, surtout les nervis, hier asservis aux basses besognes et abandonnés par la machine d’état.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s