LES BRILLANTS

Rapide résumé :

Depuis les années 1980, 1 % de la population naît avec des capacités exceptionnelles. On les appelle les «Brillants». L’un d’entre eux a utilisé ce don pour couler la Bourse et créer un désastre économique. Depuis les brillants sont considérés comme dangereux et traqués par le Département Analyse et Réaction. Le DAR les capture pour les rééduquer voire les élimine. Nick Cooper est le membre le plus doué de cette agence. Normal, il est Brillant lui aussi. Mais quand un surdoué nommé John Smith tente de provoquer une guerre civile entre surdoués et normaux, Cooper, dont la fille se révèle également Brillante, est contraint de passer un deal fatal. Offrir aux siens une place normale dans la société contre la vie de Smith. Pour ce faire, il doit passer de l’autre côté de la barrière en devenant l’un des terroristes les plus recherchés.

Mon humble avis :

Étrangement publié dans la Série Noire de Gallimard, Les Brillants, 1er tome d’une trilogie, est un thriller uchronique. Il mêle polar et science-fiction, non sans rappeler les séries Heroes ou les 4400.  Oui, nous sommes bien dans un polar. Avec la quête du héros, les bons et les méchants. Les Brillants ne sont ni invulnérables, ni irréprochables. Les normaux non plus. Cooper va plonger dans le monde des Brillants et sentir vaciller ses convictions. Ce vacillement est un des intérêts de ce roman. Certes, il n’y a rien de bien original dans le roman de Marcus Sakey, quand il y traite de la question de la différence, la peur de l’autre, mais quand il vient à dessiner les contours des doutes et des contradictions de ses personnages Sakey offre au lecteur d’adopter un point de vue, une réflexion intéressante.

Car à la fermeture du 1er tome, quelques questions viennent tambouriner à la porte de mon petit cerveau. Dans ce monde ci, quelle est la véritable nature des uns et des autres ? Terroriste, combattant de la liberté, défenseur de l’ordre ? Quelle est la perception de la différence chez les uns comme chez les autres ? Comment se faire une place au sein de la société ? Face à l’inconnu, comment l’état doit réagir ? Sakey, au-delà du divertissement et sous couvert d’une bonne dose subtilement distillé de polar, voire d’espionnage égraine de nombreuses questions au fil des pages. Je n’ai pas fini d’y réfléchir.

Mais ne nous trompons pas. Les Brillants est avant tout un page turner (pardon de l’anglicisme, mais je n’ai pas trouvé d’autre mot)  incroyable avec ses nombreux rebondissements. Oui j’ai été captivé par ce bon moment de lecture. J’ai eu du mal à quitter cette histoire. D’aucuns diront qu’elle est parfois un peu simpliste mais ce roman se lit avec un grand plaisir. Et il fait bon y revenir. La course poursuite effrénée où Cooper, homme seul, va tenter de mettre fin à cette menace, en faisant tout pour ne pas entraîner sa famille dans un monde ignoble, a su me tenir en haleine. Les Brillants est emballé avec un rythme qui ne laisse aucun temps mort au lecteur. L’action est parfaitement maîtrisée, l’écriture est efficace et visuelle.

A suivre car le second volume est paru en français, et le dernier en anglais.

Publicités

2 commentaires Ajouter un commentaire

  1. livresque78 dit :

    Tu as drôlement attisé ma curiosité avec cet article. Je note, je note…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s