UBAC

Par ces temps de grands froids, il fait bon se plonger dans un roman à l’atmosphère glacée.

Ubac, le versant sombre de la montagne, le côté obscur,  est bien un roman froid où la tension monte entre les protagonistes. Elle progresse au fil des pages de ce thriller psychologique dévoré en une soirée. Les loups sont revenus dans les Alpes hivernales et Nadia est arrivée. Estelle n’a jamais entendu parler de la sœur jumelle de son mari, Jérémy. Leur relation fusionnelle vient troubler la vie d’Estelle, jeune épouse et mère de famille au passé torturé. Quand elle a la sensation que Lilas, sa fille de 6 mois et son mariage sont en danger, Estelle commence à avoir peur. Peur pour son bébé. Protéger sa progéniture envers et contre tout, réveille la louve en elle.

Ubac c’est d’abord une ambiance glaçante. Un roman où le malaise et la tension montent au fil des pages. C’est fait de troubles et de bonheur, de peur de perdre ce que l’on a construit, ce à quoi on s’attache le plus. Elisa Vix, nous offre son art du suspens. C’est court, efficace et déstabilisant.

Emmené par une narratrice, je suis emporté dans un décor alpin à travers une écriture simple où chaque mot parait juste. Le temps d’une tempête de neige, je me trouve plongé dans la fluidité tendue entre ces jumeaux miroirs. L’un semble solaire, l’autre sombre. Et au milieu, Estelle, douce et parfois godiche, et Lilas innocente, se battent pour exister. Très vite, je suis certain que tout peut basculer, tout doit basculer. Mais le côté pervers ou à minima troublant de cette gémellité, la relation fusionnelle de ce frère et de sa sœur, les zones d’ombre si lourdes dans les passés des jeunes femmes, leurs failles et leurs traumatismes, ajoutent un brin de malaise. La tension développée emporte le lecteur dans une avalanche d’impressions. Car au-delà de la rivalité d’Estelle et de Nadia, la perte de confiance en soi, la perversité, la passivité ou l’incompréhension de l’entourage sont bien des thématiques traitées.  Si la montagne rejette quand elle veut ce qu’elle a englouti, ce que l’on tente d’enfouir dans sa mémoire arrive toujours à repercer.

Ubac nous offre une belle réflexion sur les limites que nous sommes prêts à repousser pour protéger notre progéniture.

ISBN : 2812609915
Éditeur : Editions du Rouergue

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s