LE CERCLE DU CHAOS – Mitchelli

Dans un monde passant aux mains d’un prophète sinistre, le destin de l’homme se joue sur un flic hanté par le souvenir de son père. Un thriller d’anticipation assez captivant servi par Fabio M Mitchelli

 Jan Kovanoski est un flic hanté par le souvenir de son père. Les épaules lourdes… Mais sur celles-ci reposent le destin du monde. Il doit faire face à une secte qui répand le chaos et à son prophète démoniaque.

On commence Le Cercle du Chaos par une enquête policière assez conventionnelle où Kovanoski retrouve son ami d’enfance, Vladimir Chevtchenko et Tiago Villanova, un photographe de presse à sensation. Les deux paraissent liés à un double homicide. En tachant de découvrir ce qu’il se cache derrière ces meurtres oubliés, il doit rapidement faire face au chef d’une secte appelée « la confrérie du cercle noir », Kishan Ravanahtra, gourou voulant lutter contre les extrémismes religieux en mettant le pays, à feu et à sang.

Mais pas question de spolier ce thriller d’anticipation assez captivant. Pas de temps morts, dans ce roman aux deux parties bien distinctes. L’écriture est détaillée, assez vive, avec pour les amateurs de nombreuses scènes d’action – sans héros body-buildé -mais avec grand renfort de kamikazes, de phalanges noires et de frayeur.

Le Cercle du Chaos est une glissade apocalyptique où la tension est permanente notamment grâce à les mises en situation des personnages, souvent bien travaillés. Pour ne citer que pêle-mêle, Kovanoski et ses tourments, Vladimir Chevtchenko et les siens, Chiara qui malheureusement manque un peu d’épaisseur, Kishan en pur méchant manipulateur et démentiel, Angelo Da Cruz en tueur cubain dangereux et finalement intéressant, une star de série télé déchue et une morte pas si décédée que cela.

Fabio M. Mitchelli, pose une œuvre distrayante, si elle ne mettait pas en scène un désastre social barbare, une population plongée dans la terreur.

Le petit + : tout autour de Jan Kovanoski est prétexte à poser une réflexion autour de la manipulation mentale des sectes et de leurs leaders, l’effet de masse et les émeutes urbaines, la violence sous trop de formes.

Le petit – : Je dois avouer finir en une demi-teinte. J’ai eu le sentiment d’un déséquilibre entre cette fin de monde et les tourments de quelques personnages. Je reste avec un léger gout d’inachevé, traiter les 2 axes en tentant de leur donner la même épaisseur est un exercice délicat. J’aurais davantage opté pour une vision très psy (les tourments) ou très anticipation (la chute de ce monde)… mais cela n’engage que moi.

Mais en fin de compte, une fois fermé, Le Cercle du Chaos reste un bon moment de suspense passé à osciller entre la réaction des hommes face à la folie, l’hystérie collective, le désordre avant un nouveau monde, et un terrible secret qui unit les protagonistes, .

ISBN : 9782359624014

Éditions Ex Aequo

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s